Good books to read Maths Unwrapped identité de genre

Free ePUB Le septième jourAuthor Hua Yu – Clinback.co

Yang Fei Vient De Mourir Dans Une Explosion Seul, Extr Mement Pauvre Du Temps De Son Vivant, Il Arrive Sur L Autre Rive Sans Pouvoir Pr Tendre La Moindre S Pulture Ainsi Est Il Condamn Errer L O Certains Semblent Attendre, Quand D Autres Savent Depuis Toujours Que Mis Re Et Solitude Les Consignent Jamais Dans Ce Paisible Entre Deux D Ambulant En Toute Qui Tude, Yang Fei Croise Des Tres Depuis Longtemps Perdus, Parvient Donner Un Sens Aux Incompl Tudes De Son Existence Sans Jamais Renoncer L Id E De Retrouver Son P Re, Ce Cher Vieillard Qui S Chappa Une Nuit De Leur Logis En Esp Rant Ainsi Adoucir Leur Triste Avenir Un Roman D Une Beaut Pr Gnante, O Les Tres Cheminent Vers La Douceur En Convoquant Pour Mieux S En D Prendre Leur Vie De Souffrances Et D Offenses Dans Une Chine D Aujourd Hui Au Pouvoir Arrogant Et BrutalYu Hua Est N En Hangzhou Zhejiang Son Oeuvre Est Disponible En France Aux Ditions Actes Sud, Qui Ont Notamment Publi Vivre Babel N , Adapt Au Cin Ma Par Zhang Yimou, Grand Prix Du Jury Au Festival De Cannes Et Brothers Prix Courrier International Du Meilleur Livre Tranger


6 thoughts on “Le septième jour

  1. says:

    Les quelques premi res lignes taient tranges, on ne sait pas tr s bien o l on met les pieds Ensuite on rentre fond dans cette description du monde r el et celui de l au del l auteur nous parle bien s r des injustices entre riches et pauvres m me dans la mort,de la vie dure en Chine , mais pour moi reste le roman d un amour inconditionnel p re fils et vice versa Tous les personnages sont beaux, attachants C est un roman super bien crit, plein de po sie, d amour, jamais glauque ou morbide Il y a encore beaucoup de choses dire, mais la seule que je vous dirais, c est courez acheter ce livre Bonne lecture


  2. says:

    Je d vore Yu Hua, cet excellent auteur chinois dr le et grin ant, avec un esprit d analyse mordant qui ne tombe jamais dans le mis rabilisme Une histoire tr s inattendue Une certaine Chine d couvrir.


  3. says:

    Tr s bien


  4. says:

    J ai beaucoup aim ce livre, la fois po tique et surprenant Un beau moment de lecture.


  5. says:

    A sa sortie en Chine, en 2013, Le septi me jour a t la source de nombreuses critiques dans les journaux On a pu lire dans Le quotidien du peuple Le dernier roman de Yu Hua suscite de vives pol miques depuis sa sortie, mais l auteur d fend son travail au sujet des esprits perdus, affirmant traiter des r alit s du monde moderne Si Yu Hua d crit le parcours d un d funt sans s pulture dans les limbes o il rencontre des personnes ayant marqu sa vie, il voque aussi sans filtre des v nements r els qui ont marqu la Chine, ces derni res ann es un couple tu apr s la d molition d une maison, de nombreuses victimes dans un incendie accidentel dont le d c s n a jamais t reconnu par le gouvernement et dont les corps n ont pas t restitu s leurs familles, etc Au del de son aspect fantastique, Le septi me jour t moigne et accuse sa fa on du peu de cas que l on fait de la disparition des petites gens dans son pays et, plus globalement, de la d tresse sociale qu accompagne le triomphe du capitalisme Brothers, le dernier roman paru de Yu Hua, tait, c est incontestable, d une toute autre trempe, un blouissant pav picaresque On retrouve de ci, de l , des sc nes cocasses et absurdes dans Le septi me jour mais le ton est le plus souvent triste et d sabus avec des pages po tiques pour d crire ce monde des morts qui, priv s de tombe, se croisent, discutent et se rem nt leur passage sur terre Yang Fei, le h ros du livre, est la recherche de son p re adoptif Le septi me jour de son errance, peut tre le rencontrera t il Ou non Ah oui, il n est pas inutile de pr ciser que ce beau roman est la confirmation de l immense talent de conteur de l crivain chinois.


  6. says:

    Depuis le succ s de ses pr c dents romans La Chine en dix mots , Brothers entre autres , Yu Hua est devenu un auteur majeur de la sc ne litt raire chinoise Un romancier reconnu et appr ci tant dans son pays qu l tranger pour avoir trouv le moyen de d noncer les travers et les innombrables scandales qui secouent son pays sans tomber sous les coups de la censure Pour cela, il prend tout d abord la pr caution de ne jamais mettre en cause directement le Parti Et puis, il use d une langue simple car il avoue ne pas conna tre suffisamment d id ogrammes classiques et de vocabulaire ce qui l a oblig inventer un nouveau style, beaucoup plus direct et populaire.Avant d tre crivain, Yu Hua passa toute son enfance c t de son p re chirurgien d un petit h pital de Province, assistant d innombrables op rations, d couvrant des cas m dicaux spectaculaires, devenant un familier de la mort et de la morgue o il allait dormir, au frais, les jours de canicule Une fa on de se blinder, de prendre du recul par rapport aux v nements Il commen a sa carri re comme dentiste avant de d couvrir, par hasard, le m tier d crivain pour lequel il abandonna finalement tout, avec succ s.Son dernier roman, Le Septi me Jour est un roman sur la m moire doubl d une critique all gorique de la soci t chinoise contemporaine S inspirant de faits divers bien connus et scandaleux ayant fait l objet d une couverture m diatique forte, il nous montre comment, sa mani re, le pouvoir chinois proc de pour r inventer l Histoire, maquiller le pass afin de dresser le portrait d une nation puissante et victorieuse, s arrangeant toujours pour minimiser la r alit de tous les accidents entra nant destruction et morts en grand nombre d une soci t qui ne vit plus que pour l accumulation fr n tique de richesse et d argent, ayant plong sans vergogne d un communisme r actionnaire au capitalisme forcen.Pour ce faire, Yu Hua nous convie au pays des morts, un monde parall le que vient de rejoindre un jeune homme brutalement d c d dans l explosion d un restaurant o il avait ses habitudes M me une fois morts, les mes errantes continuent de fonctionner dans une soci t in galitaire Le principe en est simple Tant que le d funt ne peut pas b n ficier d une s pulture sur Terre, il est condamn errer, voyant son corps se d composer jusqu ne plus devenir qu un squelette errant mais parlant tout en continuant d exercer les gestes essentiels, les plus repr sentatifs de ce que fut son existence terrestre Seuls les riches et les puissants peuvent donc acc der au repos ternel comme le montre de fa on dr latique le mode de fonctionnement dans le cr matorium o attendent les d funts.Pendant sept jours, le jeune homme r cemment d c d va d couvrir les nouvelles r gles de fonctionnement de l o il se trouve Au hasard des rencontres, il va de plus en plus souvent retrouver celles et ceux qui furent ses voisins ou sa famille, lui qui fut tr s t t s par de ses parents pour tre lev par un pauvre cheminot qui l aura recueilli dans des circonstances rocambolesques Bien des victimes sont le t moin d une des manipulations du pouvoir Certains ont p ri dans l incendie d un centre commercial dont le bilan est largement minor pour prot ger le Maire d autres dans l effondrement d un immeuble ras pour permettre la sp culation immobili re d avancer d autres encore sont les fant mes de b b s assassin s en masse ou bien ceux d un Lumpen Proletariat vivant dans les abris antiatomiques et condamn s vendre leurs organes pour survivre.Dans ce monde f roce o voluent les morts, les relations semblent cependant apais es, l entraide de mise, la gentillesse l vidence Chaque jour permet au jeune d funt de comprendre mieux comment il quitta la vie tout en retrouvant, avec s r nit , les tres qui lui furent chers, prenant un cong d finitif de ce qui fit sa vie avant de s enfoncer dans une ternit d oubli.Yu Hua signe l un roman fabuleusement po tique, dr le, f roce et caustique qui d peint fort bien tous les travers d une soci t chinoise qui risque la catastrophe si on ne met pas un b mol la fr n sie qui l agite.Publi aux Editions Actes Sud 2014 270 pagesRetrouvez mes notes de lecture sur thierrycollet cetalir.blogspot.com